La terre en même temps que le ciel.

« Tous les spiritualistes qui gardent leur regard fixé au Ciel et méprisent la terre sous prétexte qu’elle est le lieu de la perdition et que le corps physique est un instrument du diable, n’ont rien compris. Ils s’effritent, se dessèchent, se momifient, on ne sent aucune vie en eux. Vous rencontrez ces personnes : elles sont soi-disant quelque part en haut, mais ici, il n’y a plus rien, et en haut il n’y a pas grand-chose non plus !
L’ère du Verseau qui vient apporte une autre philosophie. Le Verseau enseigne que l’homme doit regarder le Ciel, mais pas pour se détourner de la terre. Il doit regarder le Ciel pour en faire descendre tout ce qui est beau, pur, lumineux, éternel. Lui-même deviendra alors un miroir du Ciel, un conducteur du Ciel, un jardin, un verger, un soleil. Pourquoi faut-il que le Paradis soit seulement en haut, et ici, sur la terre, toujours la misère, la pauvreté et la laideur ? Non, désormais ce sera différent, c’est la beauté qui descendra sur la terre, et tout sera rayonnant : les pierres, les plantes, les animaux, les humains. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments